le format AMP de Google permet de réduire le temps de chargement des pages

AMP : pourquoi optimiser vos pages pour la navigation mobile ?

AMP. Ces 3 lettres doivent vous être familières si vous naviguez régulièrement sur internet via votre smartphone. Vous avez dû les croiser, accompagnées d’un petit éclair. Mais quel rôle jouent-elles dans les pages de résultats de Google et sont-elles utiles pour votre stratégie digitale ?
Un article au format AMP dans les SERP

L’AMP, qu’est-ce que c’est ?

L’AMP, pour Accelerated Mobile Page, est un format d’affichage des pages web sur mobile. Il a été lancé le 24 février 2016 par Google.

Il s’agit d’une solution pour proposer aux internautes des pages beaucoup plus légères et qui s’affichent beaucoup rapidement que les autres.

AMP

Cette nouvelle solution s’adresse en priorité aux éditeurs de contenus, c’est-à-dire les sites de presse en ligne, les blogs, les medias et les autres générateurs de contenus.

Google a donc mis en place ce format pour répondre aux annonceurs qui ne parvenaient pas à faire décoller leur trafic mobile en raison des lenteurs d’affichage. Deux raisons expliquaient ce phénomène :

  • Les infrastructures : les opérateurs téléphoniques ne proposaient pas (et ne proposent pas encore toujours) des réseaux performants
  • Les pages des éditeurs qui étaient souvent très lourdes : contenus écrits, vidéos, photos, publicités, etc.

Ces lenteurs sont la source d’autant de frustrations pour l’internaute qui risque d’interrompre sa navigation en cas de problème d’affichage.
40% des internautes quittent une page qui met plus de 3 secondes à s’afficher.

Sundar Pichai, le PDG de Google, a annoncé en présentant le format AMP : “un affichage [des pages] quatre fois plus rapide sur le mobile en utilisant dix fois moins de data” [1]

Enfin, Google ne le dira peut être jamais, mais l’AMP est aussi une réponse à Facebook et Instagram qui ont proposé les Instant Articles et autres Stories : autant de navigations qui ne passent pas entre les fils de la toile de Google !

L’AMP, comment ça marche ?

Le but de l’AMP est donc de proposer à l’internaute une version allégée de la page web afin de réduire aux maximum le temps de chargement.

Il faut donc soumettre à Google une copie de la page construire avec un code HTML, JavaScript et un CSS très simple. Une balise HTML permettra au moteur de recherche de différencier la version AMP de la version desktop. Google consulte la page et, au lieu de l’indexer, il la place en cache sur un CDN (content delivery network). Il s’agit d’un serveur de Google dédié au contenu.

Les astuces des experts en référencement de l’agence Mediaveille :

Pensez à placer une balise canonicale sur votre page AMP pour ne pas que Google la perçoive comme du duplicate content. N’oubliez pas également de placer un tracker Analytics pour suivre l’audience de vos pages AMP !

Comme on le disait, une page AMP utilise un langage HTML simplifié. Avant de les publier, il est important de vérifier que votre code respecte tous les critères. Pour ce faire, plusieurs outils sont à votre disposition :

Pour la mise en place de vos pages AMP, la vigilance est de mise puisque si votre page ne respecte pas les critères AMP, elle ne sera pas acceptée !

Quel intérêt de l’AMP pour mon site ?

Proposer une version AMP de ces pages de contenu n’est pas un facteur de positionnement pour Google. Alors pourquoi passer du temps dessus ?

Avec plus de la moitié des navigations qui se font sur mobile aujourd’hui… la question que doit se poser un responsable marketing n’est plus : faut-il être ou non sur internet ? Mais plutôt : suis-je optimisé pour la navigation mobile ?

Si vous publiez du contenu régulièrement, l’objectif avec l’AMP est de maintenir une qualité de navigation agréable à vos clients. Cet élément étant un facteur de fidélisation, il est loin d’être négligeable !

Enfin, pour les mots-clés générant un fort volume de recherche, l’objectif est d’apparaître dans le carrousel AMP.

Il s’agit d’un bloc, similaire en présentation à celui de Google News, qui regroupe des liens vers des articles au format AMP répondant à votre requête. Si votre article apparaît dans les premières positions, c’est jackpot pour votre trafic !

Le carrousel AMP de Google

L’AMP n’est pas Google Mobile-First !

Attention, il ne faut pas confondre AMP et Google Mobile-First.

Le premier est un format de page comme on vient de l’expliquer, tandis que le deuxième est un algorithme de Google qui devrait être prochainement déployé pour valoriser les sites optimisés pour la navigation mobile.

Ce sont donc deux éléments dissociés, mais ils ne sont pas incompatibles. Il serait même très logique de les intégrer dans votre stratégie digitale : la navigation est le futur du web !

Quel avenir pour l’AMP ?

L’AMP n’a pas encore 2 ans, mais ce format semble s’installer dans nos habitudes. En mars 2017, Google annonçait que 150 millions de pages AMP avaient été indexées et que chaque semaine 4 millions d’articles venaient s’ajouter.

6 mois après son lancement pour les contenus informatifs, Google étendait son offre aux sites de e-commerce ainsi que les sites de recette de cuisine.

Le guide de la stratégie digitale

[1] Source : Le Monde

Écrit par Lucie

Une main sur le clavier, un oeil sur le monde digital pour vous transmettre les nouveautés, tendances et bonnes pratiques en SEO, webmarketing et communication digitale.

Mes spécialités : écrire et distribuer des Kikokens dans Street Fighter.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient également vous intéresser