Transformation digitale des entreprises : les 5 conseils à retenir

Adapter son entreprise à la « révolution numérique » et à la « transformation digitale » face aux innovations technologiques et économiques, voilà l’un des objectifs de nombreuses entreprises. 

Très tendance, le terme de transformation digitale ne peut pas vous échapper, il est utilisé partout (et parfois même, à tort et à travers) ! Mais, sur le terrain, en quoi ce concept consiste réellement ? 

A l’occasion de Inbound Marketing France, Ilham Guggenheim, consultante en enjeux de transformation et d’innovation managériale, vous répond et vous donne les clés pour faire face aux partis-pris de cette transformation technique et culturelle.

Participez à la prochaine édition de Inbound Marketing France pour avoir toutes les clés du digital et développer votre business !

« La transformation digitale est une transformation sociétale portée par nos usages »

Mauvaise approche, peur du changement radical, manque de moyens financiers et/ou humains… Toutes les raisons sont les bienvenues pour éviter de rentrer dans ce processus de transformation digitale et d’être contraint de changer ses manières d’agir.

Alors qu’en réalité, la digitalisation des processus n’est pas qu’un simple objectif à atteindre à tout prix pour être en conformité avec la tendance, c’est un moyen pour gagner en performance ! Or, aujourd’hui on dénombre très peu d’entreprises qui se vantent d’exploiter le numérique à bon escient.

Pourtant, depuis 2014, par opportunisme et/ou conviction, nombreuses sont celles qui accolent le terme de « transformation digitale » sur leurs projets et leurs propositions de valeur.

La preuve en est : 54 millions de résultats de recherche pour la requête « transformation digitale ». L’engouement autour de ce terme est bien présent : c’est devenu un buzzword !

Toutefois, au-delà de l’effet de mode, c’est aussi une vraie réalité : le monde que nous connaissons, à présent, est à l’apogée de son évolution.

Nous sommes dans le darwinisme du digital - Ilham Guggenheim

Si l’on contextualise davantage ce terme, la transformation digitale est la 4ème révolution industrielle, portée par 3 piliers indispensables à nos vies et qui ont agi comme accélérateur du changement : le mobile, internet et les réseaux sociaux.

Pour Ilham Guggenheim, il s’agit d’une révolution exponentielle : elle puise sa source dans les innovations précédentes et permet d’aller encore plus loin. Mais cette révolution est aussi portée par nos usages et notre appropriation de tous ces enjeux numériques. Nous avons changé notre manière de travailler, de vivre, de communiquer, de vendre et d’acheter.

Mais une révolution portée par nos usages, qu’est-ce que c’est ? Cela signifie que nos usages sont allés beaucoup plus vite et plus loin que ce que les entreprises étaient prêtes à accepter en termes de changement.

transformation digitale process

Réciproquement, la transformation digitale a trouvé ses racines dans le décalage entre la façon dont nous vivons le numérique et la façon dont il est vécu aux sein  des entreprises.

Alors, comme le dit Ilham Guggenheim, « Oui, la transformation digitale est un effet de mode. Mais la sentence est sans appel pour les entreprises qui ne suivent pas la marche ».

La transformation digitale impacte les plus petits comme les grands, et vos collaborateurs comme vos clients !

Les relations avec vos clients ont changé

Avec l’apogée des dispositifs digitaux, le client n’a jamais été autant sollicité qu’aujourd’hui. Entre profusion de data, de médias et de points de contacts, il est parfois perdu et noyé par toutes les offres commerciales et publicitaires qu’il reçoit. Trop sollicité, il devient très exigeant et cherche l’authenticité : ce sera d’ailleurs le moteur de son achat !

Tous les principes du marketing classique sont bouleversés par la transformation digitale qui place le consommateur comme un véritable consom’acteur.

  • L’émotion prend le dessus sur le produit : les entreprises rendent désormais service grâce à une expérience fluide, matérialisée par l’absence de frontières entre les canaux offline et online
  • L’expérience client prime sur le prix : le client préfère vivre une expérience qui suscite son émotion, même si le prix est un peu excessif pour lui
  • Le consommateur souhaite être exclusif : les entreprises essayent au maximum de personnaliser leurs relations commerciales pour être dans une démarche d’exclusivité
  • Le client devient participant : l’enjeu pour les entreprises est de proposer un contenu et un service assez authentiques pour que le consommateur soit attiré par l’offre et s’engage dans une relation

Vous l’avez compris, faire les yeux doux à votre client risque de ne pas suffire, il faut aller au-delà du déclaratif et se retrousser les manches pour lui proposer une offre qui pourra le ravir !

Vers de l’employee centric ?

Créer de la valeur c’est quoi ? Pour de nombreuses entreprises, la création de valeur réside dans les process internes. Elles ont su évoluer avec leur temps et intégrer les nouvelles manières d’interagir et de communiquer, mais ont ainsi fait taire la créativité et l’agilité des collaborateurs, pourtant indispensables pour créer de la valeur.

En ce sens, respectueux des process mis en place, les collaborateurs ne s’autorisent plus à agir par eux-mêmes, et certains ont même peur de s’engager et de faire naître des innovations. Et pourtant, c’est ce que les entreprises demandent aujourd’hui à leurs collaborateurs.

On a mis en place des process pour générer plus de valeur, mais ces process nous empêchent aujourd’hui de nous transformer

Le customer centric, vous en avez forcément déjà entendu parler, eh bien maintenant on observe l’employee centric ! Les collaborateurs ont besoin d’authenticité au même titre que les clients dans leur parcours d’achat, sans quoi ils ne pourront entamer aucune phase de transformation digitale. Le collaborateur est la clé de tout le processus car il est évident que personne d’autre que lui ne pourra répondre à vos enjeux de transformation.

employee centric transformation digitale

Le plus grand enjeu de votre transformation réside donc dans la confiance que vous allez accorder à votre collaborateur et votre aptitude à l’aider à grandir dans son rôle, car c’est lui qui va aider à vous transformer !

Vous le comprenez, il existe une symétrie entre vos clients et collaborateurs : d’un côté comme de l’autre, ils exigent de l’authenticité et de l’attention.

Transformation digitale : les 5 enseignements à retenir

Se transformer c’est être attentif à son monde et changer en s’adaptant. Qu’est-ce que ça signifie ? Être attentif à son monde c’est savoir écouter les signaux faibles, tout en ayant la capacité de s’adapter à son environnement pour devenir plus fort.

N’oubliez pas : chacun d’entre vous a la clé de transformation de votre entreprise et le droit à l’erreur !

Voici les 5 conseils précieux délivrés par Ilham Guggenheim lors de sa conférence à IMF !

  1.   Isoler les personnes douées d’innovations du top management et les traiter différemment

Pourquoi ? Car ces deux populations n’ont pas les mêmes pensées et les mêmes indicateurs de succès pour leur entreprise en raison de leurs objectifs différents. En les traitant séparément, vous allez construire une culture du KPI en prenant en compte les spécificités de chacun.

  1.   La transformation digitale ne se décrète pas !

Toute transformation, quelle qu'elle soit, ne se décrète pas : chaque membre d’une entreprise doit y travailler et ce sont les résultats qui montreront le changement.

  1.   Accepter l’erreur

Au fur et à mesure des années, nous avons tous participé à la culture de l’erreur, selon laquelle personne n’a le droit de se tromper. Or, vous le savez aussi bien que nous : se tromper est souvent plus utile que de ne jamais échouer. Toutefois, il faut documenter son erreur et savoir pourquoi l’on s’est trompé pour en tirer les bons enseignements.

  1.   Favoriser la diversité et l’inclusion dans le recrutement

Il est intéressant de se nourrir de ce que chacun peut s’apporter mutuellement. L’innovation réside donc dans la diversité.

  1.   Comptabiliser les signaux faibles

Être capable d’interpréter son monde signifie avoir une dose d’humilité, être curieux de son environnement et savoir se remettre en cause. Les signaux faibles vont vous aider à construire votre transformation. 

Enfin, comprenez bien que la transformation digitale est à la fois : 

  • Culturelle : elle s’acclimate aux innovations
  • Technologique : elle peut révolutionner vos processus 
  • Métier : elle suppose l’employee advocacy et la symétrie d’attention.

 

Alors, prêt à faire le grand saut dans la transformation digitale ? Nos experts ont réalisé pour vous un guide pour votre stratégie digitale qui vous donnera tous les fondamentaux pour exceller dans votre business !

Nouveau call-to-action
Marine P

Écrit par Marine P

Catégories

Filtrer par catégories

à lire également