Portrait. Yann : "Ces limites qui vous libèrent"

Actuellement en première année de master communication digitale et marketing d'influence, Yann a intégré MV Group le 7 janvier dernier en alternance, au sein du pôle contenu et social media. Infirme moteur cérébral, Yann c'est surtout un grand passionné des mots ! A l'aise à l'écrit comme à l'oral, c'est chez MV Group qu'il a donné la toute première conférence de sa vie. Rencontre avec notre rédacteur qui a su faire de ses difficultés physiques une véritable force mentale.

« Ne cessez jamais de croire en vos rêves », c'est sur cette phrase que Yann a achevé son pitch, devant une assemblée de collègues émus. Suite aux conseils d'Alexis, notre happiness manager, Yann s'est lancé dans l'aventure : nous conter son parcours et nous transmettre son message, celui de s'accrocher toujours à ses ambitions et de se laisser guider par la passion. « C'était la première fois que je faisais cela. Ce fut une expérience émotionnellement difficile car très personnelle... mais vraiment incroyable ! Je me suis senti libre. Et pour moi, qui me sens prisonnier de mon corps, ces opportunités d'expression m'offrent des moments de respiration magnifiques » sourit-il.

mv-050419-180

Des rêves justement, Yann en a plein la tête... Le prochain ? Participer à un TEDx ! Mais l'un d'eux s'est réalisé récemment lors de son arrivée chez MV Group. Il a trouvé un stage. Fait banal pour certains, pourtant ce stage relève d'un parcours du combattant pour Yann. Tout comme trouver une école, qui l'accepte lui et son fauteuil.

Les mots comme compagnons de vie

DSC02584De la cybersécurité au droit, Yann tâtonne un peu avant de trouver sa voie, le chemin qui le rendra pleinement heureux. « J'ai constamment besoin d'apprendre, mais j'ai surtout besoin de passion pour avancer ». Il réfléchit alors à ce qui lui donne envie de se lever chaque matin et la réponse devient une évidence : l'écriture. « Les mots ont toujours été mes compagnons de vie ». Il écrit depuis son plus jeune âge « dès que j'ai su former les mots », de la poésie aux romans en passant par les nouvelles. C’est donc dans le milieu de la communication qu’il se projette.

Après une licence d'information-communication à Rennes, Yann se lance à la recherche d'une école pour son master. Manque d'accessibilité, temps de transports trop longs, peu d'accompagnement… Les portes des écoles se referment, malgré lui. « Il y a encore beaucoup de progrès à faire de ce côté ! » lance-il. C'est finalement au sein de l'ESG que Yann trouve une ouverture pour son projet professionnel. Il intègre alors le master de communication digitale et marketing d’influence, mais il doit également trouver un stage et fait face à de nombreux refus : « J'étais découragé... Et puis une professeure m'a parlé de MV Group et d'Olivier Méril. Je me suis renseigné et je suis tombé sur la conférence TEDx d'Olivier « Savoir tendre la main ». J'ai contacté Olivier et nous avons échangé, je lui ai parlé de ma recherche. Un mois plus tard on m'a recontacté pour passer un entretien... Et me voilà ici ! » raconte-il, le sourire aux lèvres.

«Tout est mis en place pour faciliter mon quotidien»

Et depuis qu'il est chez MV Group, Yann se sent épanoui. « Je remercie sincèrement MV Group et Olivier Méril d’avoir construit l'entreprise de demain. D’avoir compris qu’il fallait être plus humain. D'avoir compris qu'au travail les performances sont possibles que lorsque l'on est à l'écoute de ceux qui en sont à l'origine. » souligne-t-il.

mv-nb--050419-209

Un nouveau corps

Les fauteuils disposés un peu partout dans l'agence, les espaces de sieste, le covoiturage, l'accompagnement... Tous ces dispositifs mis en place transforment son quotidien. « Grâce à cela, lorsque je sens la douleur monter, je peux m’accorder des pauses. Je découvre ce que c’est, enfin, d'avoir une vie active sans être au bout du rouleau à la fin de la journée. Physiquement je me sens mieux, j'ai l'impression d'avoir un nouveau corps » confie Yann. En effet, son handicap se traduit par des douleurs dans les membres inférieurs, des difficultés à marcher et une grande fatigabilité : “Là, quand je te parle j’ai mal, mais j’apprends à extérioriser mes émotions.” Grâce au mental, encore et toujours.

Nouveau call-to-action
Maëva

Écrit par Maëva

Je déniche pour vous les actualités et autres surprises que nous réserve le digital. Ma spécialité: trouver le bon mot et le mettre à la bonne place.

Catégories

Filtrer par catégories

à lire également