(1/2) Retour sur la Digital Tech Conference – #DIGITALTC

La 1ère édition de la Digital Tech Conference a eu lieu le 3 décembre dernier à l’Opéra de Rennes, cet évènement international a réuni des têtes d’affiche du digital et a suscité un bel engouement chez les professionnels du numérique, mais pas que! Les curieux et les passionnés de numérique ont pu eux aussi participer à l’événement et assister aux keynotes, conférences et « show » tout au long de la journée.

En tant que partenaire de l’évènement, Mediaveille a fait gagner deux places lors d’un tirage au sort sur Twitter, mais a également invité trois collaborateurs de l’agence, Benjamin @Benjaminyeurch, Bryan @GuerinBryan et Sabrina @Sabspeter à assister à cette conférence étonnante!

Nous revenons pour vous sur cette journée organisée par la French Tech Rennes Malo ! L’évènement était retransmis en direct sur TVR, les conférences sont d’ors et déjà disponibles en replay ici.

Avec ce retour, on espère vous donner envie d’y participer l’année prochaine, restez à l’affut de la date !

Le rendez-vous était à 9h devant les portes de l’Opéra de Rennes, après un commencement en douceur autour d’un café dans le splendide hall de l’Opéra, le début des conférences s’est fait à partir de 10h. Alain Surrans, directeur de l’Opéra de Rennes a accueilli l’assemblée, puis Pierre Berthou Président de la French Tech Rennes Saint-Malo et Stanislas Hintzy Directeur de la French Tech Rennes Saint-Malo nous ont présenté les thèmes de prédilection de la journée, objets connectés & industrie musicale, en lien avec les TransMusicales. Le billet de la conférence donnait d’ailleurs automatiquement accès aux concerts du jeudi soir au Parc des Expositions de Rennes.

CVSk92MWwAA1Zgk

Le lancement des keynotes et conférences s’est fait avec Salah Amer, créateur de Nao son robot de compagnie et de la reproduction du casque d’Iron Man !

La Keynote de Salah Amer

Salah Amer, de Aldebaran Robotics nous a présenté une série d’objets connectés tels que les lunettes (Google Glass), les bracelets (MIO), la ceinture (Belty d’Emiota), la bague (Nod) mais aussi d’autres objets connectés moins traditionnels tels que les t-shirts (Salomon Move Sense). ll a poursuivi par un petit atelier d’objet connecté en nous détaillant les 3 principaux éléments qui le constitue :

  1. Un microcontrôleur
  2. Un logiciel
  3. Une interface utilisateur

Salah nous a parlé des microcontrôleurs les plus connus pour la création d’un objet connecté, l’Arduino et le Raspberry, accessibles à tous pas leur prix à partir de 35$. Pour le logiciel, les communautés du Net sont là pour simplifier leur mise en place. Ensuite, pour assurer le succès de l’objet, l’interface utilisateur doit intégrer certaines données telles que les nouveaux dispositifs (mobiles, tablettes..etc).

Au final, cette keynote s’est terminée avec la création en quelques minutes d’un capteur de pulsation cardiaque et de température avec un budget de 15$ avec les composants suivants :

  1. Un Ardiuno
  2. Un capteur bluetooth
  3. Un capteur de température
  4. Une led
  5. Un capteur de lumière

L’Interlude Objet Connecté / Laurent Bernadac

3Dvarius le premier violon électrique entièrement imprimé en 3D
Laurent Bernadac, ingénieur et violoniste s’est lancé le défi de créer un violon en impression 3D, le 3DVarius. Les contraints liés à l’instrument ont dû être prises en compte pour pouvoir produire un son. Avec 450 grammes, ce violon est sans conteste étonnant! Laurent Bernadac lance une campagne de crowdfunding en 2016 pour la production de son violon ! Ci-dessous la vidéo de son intervention à la Digital Tech Conference.

Le Panel / « Les objets connectés : gadgets pour « happy few » ou services utiles au quotidien ?

Une Table Ronde modérée par François Cormier, Directeur Marketing chez Ubiflow, et dont les intervenants (Christel Le Coq de B Sensory – Franck Cazenave de Expert Big data & automobile – Hervé Rannou de CityZen Data – Maxime Claval de Qivivo – Guillaume Rolland de SensorWake – Vincent Corru de ERDF) développent tous des objets connectés. Des échanges qui ont mené à une conclusion sur le marché des objets connectés. Le marché étant encore jeune, ces objets ne sont pas encore entrés dans les habitudes des consommateurs français. Même si ces objets connectés peuvent faciliter la vie, ils ne sont pas encore indispensables à titre individuel. En revanche, en collectivité leur utilisation devient très intéressante avec des exemples concrets tels que la prévention de zones dangereuses en voiture ou la réduction de la consommation électrique par sa régulation automatisée.

L’Interlude Musical / Jules Hotrique

Le dualo, un nouvel instrument de musique mobile et connecté.

Bien que son look puisse faire penser à un accordéon futuriste, le Dual est à la fois un contrôleur, un synthétiseur et un looper-séquenceur mobile, compact, léger. Nous avons eu un aperçu des fonctionnalités de cet instrument unique.

La Keynote d’Yves Riesel

Cinq ou six choses méconnues que j’ai appris à connaître sur la musique en ligne

Co-fondateur de QOBUZ, plateforme de streaming musical, Yves Riesel est revenu sur les grands acteurs du streaming musical en France (Deezer, Spotify, Google Play Music). Un marché difficile pour les nouvelles plateformes qui ont bien du mal à faire le poids face aux géants du marché, malgré les applications d’écoute en 24 bits/192 kHz, comparables à la qualité studio.

Cocktail déjeunatoire à l’Hôtel de Ville

Nathalie Appéré, Maire de Rennes a énoncé un discours à l’occasion de la Digital Tech Conference à l’Hôtel de Ville de Rennes dans les Grands Salons de Rennes Métropole.

Merci à Benjamin @Benjaminyeurch pour ces vidéos et son aide pour ce retour et bien-sûr rendez-vous dans quelques jours pour la suite du debrief de la Digital Tech Conference !

Écrit par Brunehilde

Allier digital et bonne humeur fait partie de mon quotidien. Toujours en veille des meilleures pratiques digitales, c’est avec plaisir que je partage avec vous les événements, les initiatives et les innovations de ce domaine.

Ces articles pourraient également vous intéresser