Digital Change 2017 : le debrief

De retour du salon Digital Change 2017, dédié à la transition numérique, notre agence webmarketing de Nantes fait le point sur les témoignages qui ont retenu l’attention de nos experts. Le salon proposait notamment des pitchs et ateliers, tout au long de la journée, pour aider les entreprises à atteindre leurs objectifs de croissance.

Parade (groupe ERAM) : Internet des objets, le grand bond en avant de la chaussure

Anne Bluteau_Eram_Parade_digital_change.jpgAnne Bluteau, Directrice Marketing de la marque Parade, est venue partager son expérience avec la marque de chaussures et vêtements de sécurité. La société s’est récemment positionnée sur le marché des chaussures connectées pour seniors, avec un premier modèle, E.vonne. L’ambition de Parade était de travailler sur la hausse de la valeur ajoutée grâce aux objets connectés, proposant une technologie embarquée. La marque entre ainsi dans la silver economy avec ce nouveau produit.

Cette nouvelle approche produit implique d’adapter les métiers chez Parade, du bureau de recherche à l’usine en passant par le marketing et la relation client. Parade a su s’appuyer sur les bons partenaires et transformer l’approche en interne en développant une approche gestion de projets. Ainsi, les équipes ont eu à leur disposition :

  • des outils digitaux adaptés
  • des outils de bureau open source
  • un CRM
  • des outils de marketing cross canal

La priorité était pour Parade de permettre au site web de décupler la génération de leads. Si au début le projet a pu susciter des freins en interne, il a rapidement été adopté par les équipes qui travaillent sur le projet E.Vonne. Il a été souligné l’importance de la communication et de la pédagogie en interne comme en externe pour accompagner de tels projets de transition numérique.

Nouveau call-to-action

Poissonnerie Paon : le poissonnier de quartier devient un e-commerce global

Poissonoerie_Paon.pngAlric Paon, gérant des poissonneries Paon, est intervenu pour témoigner de la belle expérience e-commerce d’une entreprise traditionnellement installée sur les marchés ou en point de vente.

Le site web www.poissonnerie.com a été créé dans le but de soulager les points de vente. En effet dans ces derniers, l’attente pouvait être de 45 minutes avant d’obtenir son poisson. Dès le début, Poissonnerie Paon a opté pour un site de vente en ligne avec une solution drive permettant de récupérer le produit en point de vente après l’avoir acheté en ligne.

Le site web est aussi très vite devenu un moyen d’approcher une clientèle plus large que sur les marchés et les points de vente. Et même de renforcer son ancrage territorial via le web. Si la cible visée au départ était une population plutôt jeune et active, il s’avère que la majorité de la clientèle online est composée principalement de retraités avec des paniers moyens entre 80 € et 100 € (contre 20 € en point de vente !). Résultat : le site e-commerce a enregistré 1 million d’euros de chiffre d’affaires en un an et demi.

Cette nouvelle approche du métier s’est accompagnée d’un besoin d’adaptation des équipes de la poissonnerie (112 collaborateurs). En effet, il a fallu adapter les rythmes de travail pour continuer d’assurer la satisfaction client sur ce marché de l’ultra frais avec notamment le développement des préparations de commandes sur toute la journée (et non plus uniquement le matin), ainsi que la réception des appels. En effet, avec les ventes en lignes, ce sont autant d’appels qui sont reçus en amont de chaque commande.

Découvrez notre article pour attirer vos clients sur votre site : 

Ce qui fait la force de l’outil web et la réussite de cette transition numérique, c’est le maintien de la qualité des produits et du service apportés. Poissonnerie Paon assure une livraison de produits frais en 24 heures grâce à son partenaire Chonofresh de Chronopost sur la livraison.

Ainsi le virage numérique de Poissonnerie Paon est un succès et de nouveaux défis se présentent également au poissonnier :

  • la livraison du dernier kilomètre à vélo
  • le développement de la vente en BtoB en créant un espace dédié aux restaurateurs
  • la création d’un blog pour mettre en avant des idées recettes.
Paon entend poursuivre l’investissement dans sa stratégie digitale à hauteur de 200 000 € par an.

Arthur Bonnet/Comera : Le cuisiniste vendéen explore le digital au profit de son réseau de vente

Arthur_Bonnet_Comera.pngMarque presque centenaire (90 ans pour Arthur Bonnet), le cuisiniste vendéen utilise le digital pour dérouler le tapis rouge à ses consommateurs. Partant du constat que 80% des consommateurs cherchent sur internet avant achat, l’objectif est de faire rentrer l'internaute dans le magasin.

Pour remplir cet objectif, le groupe s’est doté d’un site internet à la hauteur de la marque mais aussi des revendeurs. Le site a plusieurs objectifs :

  • présenter le produit
  • rassurer le consommateur
  • mettre en avant les avantages compétitifs et les éléments différenciants

Mais le digital ne s’arrête pas à la vitrine de la marque. Il est présent plus en profondeur dans l’entreprise. Au cœur même des process.

L’entreprise s’est dotée d’un progiciel de gestion Intégré (ERP) digne de ce nom qui permet de centraliser tous les points de contact avec le client et qui diffuse ces informations à toute l'entreprise. Cet ERP standardisé permet de fluidifier les process de commandes et offre une traçabilité des pièces et des process. Les magasins peuvent voir où les commandes en sont et ainsi mieux communiquer auprès des clients finaux.

Cette digitalisation des process a permis de réduire le temps de prise en charge de la commande de 10 jours à 1 heure, avec tous les avantages compétitifs que cela implique !

Arthur Bonnet a également comme client ses magasins. Et le digital est une fois encore au cœur de cette relation.

La marque a mis en place des outils pour nourrir les magasins. Ainsi des mini-sites sont mis en place au sein du site de la marque pour les magasins. Ces mini-sites sont gérés par la marque dans un souci de cohérence marketing et de synergie. Facebook est également un outil fédérateur de la marque.

Le digital sert également à nourrir la créativité des commerciaux en magasin. « Idée Arthur » est une banque d’images de projets à disposition des vendeurs pour qu’ils puissent aider les clients à se projeter dans leur future cuisine. Un système de tags permet de présenter des projets similaires à celui du client et de le mettre en situation.

En magasin, les vendeurs ont également accès à un logiciel de création de cuisine en 3D. Depuis ce logiciel, on peut envoyer directement la commande à l’usine et également la partager sur le smartphone du client pour qu'il s'approprie sa cuisine (la livraison mettant en 5 et 7 semaines). Il pourra ainsi la montrer à ses amis et mettre en valeur son achat.

Comme le dit Bill Gates :

un client satisfait est la meilleure des publicités

Le cuisiniste met donc en place des tactiques d’ambassadeur de marque en procédant à une enquête de satisfaction 2 mois après la livraison.

Cependant, certains projets échouent, comme le configurateur de cuisine en ligne qui fut un vrai flop car le client Arthur Bonnet attend des conseil design et déco que cette version en ligne ne lui apportait pas.

Il s'agit d'un bel exemple d’entreprise qui a su prendre le virage du digital et de le mettre au service de ses clients d’abord mais aussi en interne dans la relation avec ses points de ventes et sa gestion interne.

Le Digital Change 2017 a été un événement très enrichissant pour nos experts en webmarketing ! Ils sont prêts et à votre disposition pour vous accompagner dans votre stratégie digitale et vous proposez des idées toutes aussi innovantes pour votre marque !

Contactez-nous !

Brice

Écrit par Brice

Ce qui me passionne dans le webmarketing, c'est le fait de réfléchir aux solutions les plus pertinentes pour atteindre la performance souhaitée sur un site ou un contenu web.

Catégories

Filtrer par catégories

à lire également