WestWebFestival 2016 : Conférence « La digitalisation de la Bible »

Pour ce troisième et dernier retour des conférences du West Web Festival du 14 & 15 juillet 2016, Audrey & Lisa présentent le projet peu commun de deux amis d’études Nicolas Chatain & Hélie Brouchet : « La digitalisation de la Bible » ! Nous vous dévoilons comment cette idée a émergé… 

La digitalisation de la bible
Nicolas & Hélie, dirigeants de l’application

Jeunes entrepreneurs diplômés d’HEC Paris, Nicolas Chatain et Hélie Brouchet ont décidé de créer la plateforme interactive La Bible en ses Traditions (http://bible-app.org/) en 2015, à destination du grand public.

L’origine du projet ? Une retraite après leurs études à L’École biblique et archéologique de Jérusalem, dans le cadre d’un programme de recherche au couvent Saint-Étienne. Respectivement chrétien orthodoxe et catholique, Nicolas et Hélie étudient alors la Parole, apprennent l’hébreu biblique et prennent du recul sur leur parcours professionnel.

Rendre les textes sacrés accessibles au plus grand nombre

Le projet de Nicolas et d’Hélie est de proposer une digitalisation de la Bible, en la rendant accessible sur Internet

Quand je m’imaginais rencontrer des investisseurs, je me voyais leur dire « Vous êtes prêts à investir dans

un projet sur un marché en décroissance, pour lequel vous ne reverrez jamais votre argent, et qui est vieux de 2000 ans d’Histoire… ? Alors signez tout de suite !  » – Nicolas Chatain.

Voilà comment Nicolas Chatain introduit sa conférence : avec un ton humoristique et décalé.

En réalité, l’enjeu a son importance. Les deux amis ont fait un constat simple : 30% des personnes possèdent une Bible chez eux et la considèrent comme une œuvre culturelle majeure, mais seulement 2% l’ont lu.

Pour enrichir sa culture personnelle, pour mieux comprendre les religions et ne plus en avoir peur, Nicolas et Hélie sont convaincus qu’apprendre à lire les textes sacrés et leurs différentes interprétations est fondamental dans nos sociétés actuelles.

Le fameux Like a Lion in Zion de Bob Marley apparaît plus de 1000 fois dans la Bible. Les textes sacrés ont inspiré les gens et irriguent la culture, aussi de façon positive.

Conduite du projet : enrichir la plateforme collaborative

Il est extrêmement difficile de traduire dans une seule et même « pièce » la Bible. Elle est composée de différents dialectes, langues, et surtout peut soulever de nombreuses interprétations différentes.

Les annotations liées à chaque passage d’un texte sacré peuvent donc être différentes selon les peuples. Pour conserver et mettre en lumière cette grande variété d’interprétation, Internet est le canal de prédilection. Il serait bien plus difficile de stocker des milliers de feuilles dans une pièce, qui finiraient aux archives et ne seraient jamais partagées avec le grand public.

Chaque texte a son interprétation. La lecture de la Bible ne doit pas être littérale ! C’est notre rôle de montrer la richesse des interprétations.

Dans le monde entier, plus de 200 chercheurs issus des universités les plus prestigieuses annotent le texte biblique sur la plateforme internet collaborative créée par Nicolas et Hélie.

La plateforme collaborative d'étude de la Bible
La plateforme collaborative d’étude de la Bible

25 nationalités différentes sont ainsi représentées. Catholiques, protestants, orthodoxes, juifs, musulmans et non-croyants… Tous proposent leurs interprétations des passages bibliques, comme par exemple ce passage sur le sacrifice d’Isaac.

Ensuite, les équipes de la start-up diffusent des newsletters comportant des extraits bibliques et les différentes lectures associées.

Côté financement, de nombreux mécènes comme La Fondation des Monastères se sont associés au projet et le soutiennent financièrement. Des dons réguliers ou occasionnels peuvent également être réalisés par les particuliers sur le site de l’application.

Avec ce projet original et pourtant reposant sur un texte vieux comme le Monde, les deux jeunes hommes espèrent pouvoir offrir au grand public l’occasion de découvrir ou redécouvrir les textes sacrés. L’idée serait ensuite de proposer d’autres lectures croisées des textes religieux, pour continuer de mettre en valeur les différents regards et l’étendue des interprétations.


 

Merci à Lisa et Audrey pour ce dernier retour original ! Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles conférences sur des sujets web bien évidemment ! 

Gardez le contact et suivez sur Twitter @LisaCamier & @audreyfadel

Ces articles pourraient également vous intéresser