Google/Presse : la presse en ligne souhaite que l’accord soit rendu public

Cet accord porte sur la dotation d’un fond de 60 millions d’euros. Cette somme a vocation à financer des projets de développement du numérique, présentés par des éditeurs. Néanmoins, elle ne s’applique qu’à la presse d’information politique et générale, qu’il s’agisse d’un quotidien ou d’un magazine.

Dans un communiqué, le Spiil  (Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne) se réjouit «de la décision des pouvoirs publics de ne pas légiférer sur la création d’un « droit voisin » ciblant les moteurs de recherche ». Aujourd’hui,  les membres du syndicat font part de leur demande de rendre cet accord public.

En effet, dans un communiqué mis en ligne sur son site, le Spiil estime qu’il s’agit d’un « accord commercial entre deux acteurs privés [Google et l’Association de la presse d’information politique et générale) » et qu’à ce titre, « il pourrait légitimement demeurer confidentiel. » Cependant cet accord sort du cadre de la sphère privée du fait de l’implication direct de l’Etat. « Si, comme l’a expliqué le président de la République lui-même, en présence de deux ministres, Fleur Pellerin et Aurélie Filippetti, il s’agit d’un accord « historique », de « portée mondiale », alors il doit être immédiatement rendu public. »

Dans le texte qu’il a publié, le syndicat rappelle que ce fond de 60 millions d’euros émane d’une « aide privée soutenue par les pouvoirs publics » et que ce montant est « exactement celui de l’aide attribuée par l’État au développement de toute la presse numérique en trois ans, entre 2009 et 2011 (Fonds SPEL), et six fois l’aide que l’Etat a accordé en 2012 (10 millions € pour la section 2 du nouveau Fonds stratégique) ».

A contrario, cet accord fait l’objet de vives critiques à l’étranger. A titre d’exemple, La Stampa (l’un des quotidiens italiens les plus diffusés en Italie) l’a déjà qualifié de « Waterloo » pour la presse française.

04/02/2013

Écrit par Sylvain (Web Images Associées)

Ces articles pourraient également vous intéresser