Du nouveau du côté de Google Shopping : l’ouverture aux autres comparateurs de prix

Retoqué pour abus de position dominante par la Commission Européenne, Google fait évoluer son comparateur de prix Google Shopping pour intégrer les autres comparateurs.

Pourquoi Google fait évoluer son comparateur de prix ?

La Commission Européenne menaçait Google d’une amende de 2.47 milliards d’euros pour abus de position dominante, estimant qu’il privilégiait dans son moteur de recherche son propre service de comparaison de prix, Google Shopping. Le géant a proposé de faire évoluer sa présentation des résultats en incluant les résultats d’autres comparateurs de prix, afin de palier à ces pratiques jugées anticoncurrentielles et dénoncées par les autres acteurs du secteur depuis plusieurs années.

Quelles conséquences sur les résultats dans le moteur ?

Depuis le 28 septembre dernier, Google peut désormais afficher les produits d’autres comparateurs de prix, dans l’espace Shopping.

Basé sur un système d’enchères, cette zone Shopping mettra désormais en avant les résultats du comparateur de prix Google Shopping mais également des autres comparateurs : Kelkoo, Shopzilla, Twenga…

Avant :

Google_Shopping_Avant

Après :

Google_Shopping_Compareteur_Apres

Ces autres comparateurs peuvent d’ores et déjà s’inscrire sur le Google Merchant Center. Ils sont alors en mesure d’enchérir (la création d’un compte AdWords est pré-requis), et charger leur flux produit directement sur Google Merchant Center (avec des contraintes similaires aux annonceurs actuels). Ils participeront alors à une mise en concurrence pour les positions dans le caroussel et la liste de produits Shopping.

La transparence et l’équité du système sont assurées par le fait que Google Shopping participe également à cette mise aux enchères. L’entité devrait d’ailleurs être séparée de Google et dotée d’un budget propre lui permettant de participer à ces enchères (restant toutefois sous la coupe d’Alphabet, la maison mère).

Toutefois, des réserves sont portées par les autres comparateurs quant à l’équité de cette solution : les ressources financières de Google étant telles, qu’elles lui permettraient de maximiser sa diffusion et paramétrer des enchères élevées, maintenant ainsi sa situation de monopole.

Quid de vos campagnes actuelles sur Google Shopping ?

L’affichage des résultats est donc amené à changer avec la mention du comparateur sous la vignette produit : "Par Google", "Par Kelkoo"…

Google_Shopping_comparateur

Google annonce que 300 sites de comparaison de prix seraient éligibles à Google Shopping : toutefois, pour le moment, seulement 12 comparateurs seraient d’accord pour participer. Ce changement a été opéré uniquement en Europe et concerne les pays suivants : Autriche, Belgique, République tchèque, Danemark, Allemagne, France, l’Italie, Irlande, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni.

En pratique, les résultats n’ont pas encore évolué, le changement étant encore récent. Difficile de prévoir les impacts : nous surveillerons l’évolution des coûts par clic et des performances, compte tenu de cette nouvelle concurrence et de positions potentiellement moins nombreuses au sein de Google Shopping.

 Vous souhaitez être accompagné par un expert de notre agence en webmarketing pour diffuser des annonces sur Google Shopping ? Notre équipe est à votre écoute !

Nouveau call-to-action
Aline

Écrit par Aline

Orientée mesures et performances, j'aime mettre en place des stratégies multi-leviers pour mes clients et optimiser les dispositifs pour obtenir le meilleur ROI. Mes coups de cœur : Analytics et les voyages !

Catégories

Filtrer par catégories

à lire également