Google met en place le Scraper Report, un formulaire anti-scraper

Voir son propre contenu dupliqué sur un autre site n’est jamais une chose agréable… et d’autant plus frustrant si le site en question apparaît en meilleure position dans les résultats de Google que le vôtre. Pour remédier à ces problèmes de contenu subtilisé, Google lance le Scraper Report, un formulaire permettant de dénoncer les sites web utilisant votre contenu (textes, images, …) sans votre approbation.

Google Scraper Report: comment ça marche ?

logo google scraper report
Tiré du terme « scraping » et signifiant l’utilisation par une autre personne de votre contenu, le Scraper Report est un formulaire à remplir en ligne. Vous y indiquerez l’URL où le contenu original a été « copié collé », de même que la page où apparaît ce contenu pillé et enfin l’URL de la page de résultats de recherche sur lesquels on observe le problème. Attention toutefois à bien s’assurer que votre site ne fait pas l’objet d’une pénalité manuelle, c’est-à-dire une sanction appliquée au référencement de votre site par Google, avant d’envoyer votre formulaire. Après en avoir fait l’annonce via Twitter, Matt Cutts ne promet pas de solution immédiate mais montre que ce nouvel outil permettra aux spécialistes antispam de Google d’analyser ce contenu volé comme une tentative de spam et non plus comme un problème de droits d’auteur.

Une réelle avancée ?

Même s’il est fort probable que Google va devoir répondre à de nombreuses demandes par le biais de ce nouvel outil, le moteur de recherche ne communique pas sur l’usage des informations répertoriées après réception des formulaires. Certains spécialistes émettent quelques doutes sur ce Scraper Report pour plusieurs raisons : cet outil n’apporterait rien de nouveau puisqu’une première version existerait depuis 2011. A ce jour, il y aurait donc deux formulaires puisque l’URL de 2011 fonctionne toujours sans diriger vers le même document. Par ailleurs, Google utiliserait cette nouvelle version pour recueillir davantage de données sur les internautes afin d’améliorer son moteur de recherche et son système de classement. Chose plus incongrue relayée sur le blog de Vincent Abry : un marketeur britannique du nom de Dan Barker aurait découvert que Google pratiquait lui-même le « scraping » de sites dont celui de Wikipedia… Une révélation qui a fait le buzz sur la toile mais peu appréciée de Matt Cutts…

formulaire google scraper report

L’intérêt d’un contenu de qualité pour votre référencement

Cette annonce montre bien les difficultés auxquelles nous pouvons être confrontées lorsqu’il s’agit de publier du contenu sur notre site. Pour appréhender au mieux ces tentatives de plagiat qui peuvent impacter votre référencement, Mediaveille, agence de stratégie web, se charge de vous conseiller sur les actions à mettre en place. Son équipe de rédacteurs web vous apportera les clés pour une stratégie de contenu efficace.

Ces articles pourraient également vous intéresser